Nombre de visiteurs
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 322 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est JulienMasot

Nos membres ont posté un total de 5348 messages dans 1252 sujets
Partenaires
Envoyez nous un mail dedemande de partenariat pour apparaitre ici. Merci.
Tchat Blablaland

RETEX TROPHE de la 'PLUME BLANCHE' 26/27 Mai 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RETEX TROPHE de la 'PLUME BLANCHE' 26/27 Mai 2012

Message par Ludovic42 le Mar 29 Oct - 19:10

Bonjour à tous,

Intro et remerciements:

Je préviens tout nos lecteurs que c'est un RETEX un peu particulier et un peu long, je vous demande de prendre le temps de le lire mais pas en diagonale!! et d'essayer de vous imprégner, de comprendre les choix tactiques, stratégiques, et décisions, mais sans juger ou critiquer, c'est pour vous cher lecteur que l'on prend le soin de faire ce RETEX avec le maximum de précisions, mais bien sur que vous aurez votre propre avis personnel de ce que l on a ressentit, de ce que l'on à vécu, tout au long de ce challenge magnifique dont je rappel que c'est une compétition et à la fois une opération de Simulation Militaire ou là encore!! la nature humaine à été extraordinaire et nous à appris des choses auxquelles on ne s'attendaient pas un instant Nicolas et moi-même ...ha la la cette nature humaine...

Avant de commencer, Nicolas et moi-même et au nom du 22°SAS Régiment de Simulation Militaire, remercier toute l'organisation et plus particulièrement le Président, Stéphane 'ONE SHOT' qui sans lui ce très beau Challenge n'existerait pas, c est une lourde tache d'organisation et de responsabilités, (je te plains et te soutiens de tout mon coeur One shot pour continuer à rester motivé pour l'année prochaine...)

Nous tenons à remercié tout les opérateurs Awacs pour leur acceuil chaleureux et Fairplay, leur exemplarité dans leur rôle et dans leur passion, un grand MERCI de nous avoir fait vibrer, fais monter l'adrénaline dans une immersion parfaitement calculée avec un plaisir énorme de l'avoir vécu.

Un Grand MERCI à Michel Reboul Journaliste à 'Bille de 6' de nous avoir fait confiance à Nicolas et moi-même de participer sous la bannière du journal 'Bille de 6', merci encore à toi Michel chef d'unité du 2°ERIT d'être venu avec tes amis MGS de Macon pour jouer le rôle des trackers de snip, un grand merci pour eux.


Le RETEX...

Nicolas et moi-même en compagnie de Michel arrivons à St Dalmas vers 16h30, nous sommes pris en compte sur la place de l'église par une jeep 'SAS' One Shot qui nous emmène au poste frontière pour briefing et prise en compte de notre mission. Notre nom de code 'ALPHA' nous est attribué, nous passons les premiers et nous sommes emmené par un opérateur Blackops dans une jeep à 21h30 du poste frontière au QG Bunker pour un premier contact avec le Cheick Wallid Moktar.

Nous arrivons sur le QG Bunker ou là une des hommes armés de Kalash, en pacol et djelabba nous acceuil mais méfiant , des hommes armés nous font signe de nous approcher vers la tente pour rencontrer le cheick.

L'opérateur Blackops est à nos cotés et s'approche avec nous, quand tout à coup !! un homme armé d'une arme de poing abat sous nos yeux et froidement l'opérateur qui nous accompagnait !!! il tombe à nos pieds, et là on nous braque des armes sur nous en nous criant 'A genoux !! A genoux !! les mains en l'air !!' l'ambiance est agitée dans tout les sens, nous nous exécutons immédiatement, on se laisse faire et nous comprenons que nous sommes dans une embuscade et prise d'otage, nous sommes ligoté par des collier rizelan et on nous met un bandeau sur les yeux, on nous demande de nous relever de nous taire et de suivre les instructions, ce que nous faisons....

Nous sommes guidé les yeux bandés par un garde qui nous donne des instructions au fur et à mesure, nous entrons dans un bunker, l agitation se fait ressentir autour de nous comme des cris de joie sur notre capture, des 'Allah Akbar', des insultes de sales chiens d'anglais par les gardes, le Cheick vient à mon oreille et me questionne je ne répond pas , il sait que nous sommes des SAS et il nous dit 'j'aime les SAS et les anglais, mon fils est allé dans votre université d'Oxford....), j'ai senti un respect vis à vis de nous. Nous sommes conduit dans une pièce du bunker ça résonne, c est humide au sol, il y a de la lumière par un groupe électrogène, on nous assois et là on attend en silence sans rien dire. Des gardes passent à nos cotés en criant , chantant , au fur et a mesure que le temps passait nous pouvions entendre le même scénario pour nos autres collègues snipers nous étions dans l'immersion la plus totale.

Vers 23h30 nous entendons un assaut des tirs pleuvent dans le bunker, les gardes tombent un par un, le notre tombe à nos pieds, le groupe d'assaut des forces Spéciales pénètre dans le bunker et nous libère en premier, un opérateur nous coupe nos liens et nous aide à nous lever, nous prenons dans l'action notre équipement, ça continu à tirer, des cris de douleurs, des explosions, un brouhaha d'assaut, un opérateur me demande notre nom de code je lui répond 'ALPHA' !! il me tend une enveloppe et nous exfiltre jusqu'à la sortie du bunker ou là nous sommes pris en compte par des opérateurs des force s spéciales qui nous disent 'par ici !! partez !! partez !!' Nicolas et moi-même dans l'action nous nous exfiltrons rapidement en courant avec nos sacs dans la nuit sur le chemin qui mène au poste frontière, nous progressons en toute confiance car nous sommes les premiers exfiltrés, et nous savons que tout le groupe armés de terroriste à été abattu par les forces spéciales, donc no soucis pour rencontrer aucune patrouille de trakers de snip.
Nous sommes en approche toujours sur le chemin en marchant en direction du poste frontière, nous sommes déjà essouffle, nos sacs nous pèsent sur le dos, je commence déjà à penser à notre stratégie et Nicolas veut passer le poste frontière et trouver un lieu de bivouac tactique mais 400m après le poste frontière !!!
nous arrivons à 50m du poste frontière nous nous mettons en ordre de combat, je met mon sélecteur de tir en mode rafale, il y a de la lumière qui bouge dans le poste !!! nous marchons pas à pas, la porte d'entrée est dans mon viseur prêt a tirer au cas ou ! nous sommes maintenant à 5m du poste, l'adrénaline est là!!! quel bonheur... nous passons discrètement et continuons sans faire de bruit, Nico passe devant moi je couvre l'arrière le temps de ne plus apercevoir le poste.

Nous trouvons notre lieu de bivouac tactique pour notre première nuit, un choix stratégique et une décision commune de ne pas progresser de nuit, pour des raisons de sécurité évidentes, manger reprendre des forces et dormir c est essentiel pour la continuité de notre mission. Nicolas se couche rapidement glissé dans son sursac goretex, pendant que moi-même je commence à faire un point carte et faire mes calculs topo sur notre contact le Berger 'Falkjai' le lendemain au Vallon de Patacross à 1820m d'altitude en nous donnant 820 millièmes à partir de la balise 126 du poste frontière pour nous y rendre. Nous voulions nous lever pour 5h30 et déjeuner avant de partir, en faisant mes points cartes et mes calculs d'itinéraires je m'aperçois très vite que nous n'arriverons pas à temps avec ou sans sacs !!! au contact du berger entre 12H00 et 12H15 !!! Nous partons le lendemain matin de notre bivouac à 7h30, avec adaptation, domination, improvisation et dans un choix stratégique.

Nous prenons stratégiquement la décision de ne pas prendre nos sacs et nous les poseront plus loin à 20m avant la balise 96 et à environ 2km200 de notre bivouac.
Nous prendrons le soin de prendre dans nos guérillas DPM des vivres repas du samedi midi, de l'eau mais pas assez ce qui va nous jouer des tours par la suite ... nous savons par expérience que de nombreux habitants de Saint Dalmas connaissent 'Stéphane ONE SHOT' et sont au courant de ce challenge et qui peuvent à tout instant dénoncer des snipers repérés ou par contact direct. En sachant que nous avions pas nos sacs aux yeux des habitants et des trakers nous pourions passer pour des patrouilleurs avec l'attitude adéquat, nous gagnerions en rapidité et en récupération, nous décidons de progresser et de suivre un GR jusqu'à la balise 75, mais nous progressons a chaque fois à 30m sur le coté du chemin sur 300m et ainsi de suite nous alternons notre progression . Nous arrivons à la balise 75, nous nous mettons à couvert rapidement
pour faire un point carte, à ma montre 9h00 !! et là je dis à Nico nous n'y serons jamais à temps !! il va falloir improviser!!! Nico me fait confiance et me laisse faire et alors là l'improvisation audacieuse mais risquée de Ludo et Nico se met en place :

je repère en bas du GR de la balise 75 à environ 100m un camion de chantier avec deux personnes travaillant et déchargeant leur camion, je dis à Nico de rester à couvert et d'ouvrir sa radio, ce qu'il fait, je lui dis que je m'occupe du reste.
Je commence à descendre vers le camion de chantier d'un pas rapide mais en attitude normale, décontracté, non menaçante, courtoisie, politesse et mon beau sourire font effet auprès de l'habitant !! je me présente et explique rapidement que nous sommes dans un exercice de simulation militaire de sniper, que mon collègue et moi-même sommes des patrouilleurs à la recherche de snipers avec des sacs à dos, que nous avons perdu du temps sur notre horaire car mon collègue s'est légèrement fait mal à sa cheville et que l'on dois être à la colmiane le plus rapidement possible, l'audace fonctionne !!! l'habitant me dit qu'il n'y à aucun souci qu'il nous monte nous déposer à la colmiane !!! mais me dit 'je peux vous monter dans 15mn le temps de finir de décharger mon camion' je le remercie avec courtoisie et lui dit que je patiente sur le coté' je me met à couvert observe et transmet par radio la situation et demande à Nico de descendre vers moi, ce qu'il fait rapidement, nous sommes en attente mais la tension monte de nous faire repéré par un autre habitant, j en profite pour regarder ma carte et repérer l endroit ou notre chauffeur pourras au mieux nous débarquer.

L'habitant me fait signe que c est bon, il à compris que nous sommes en exercice. je monte devant et Nico allongé derrière dans la benne du camion, devant j 'enleve veste, brelage, armement poser à terre, notre chauffeur n est pas surpris et on commence à sympathiser, c et un ancien commando et comprend notre demande, nous propose même son habitation pour dormir ou pour entreposer notre matériel, il me dit qu il peut nous emmener ou l on veut pour nous faciliter notre mission. Je lui montre l'endroit, pour lui pas de souci, nous commençons à partir et à monter sur la Colmiane, nous tombons sur une course de vtt qui se prépare pour partir, plein de voitures, et de gens de partout. Ce gentil habitant nous à fait gagné au moins 2H30, nous sommes déposé a notre endroit à 9h40, nous remercions gentiment notre chauffeur et il nous dit 'je ne vous ai pas vu, bon courage, bonne chance.' L'audace à marché !!! mais avec une grande adrénaline !!! (Ce qui n'est pas dit dans le règlement n'est pas interdit...) Nous nous mettons à couvert et faisons un point carte pour nous rendre sur le GR le plus vite possible pour monter à au Vallon de Patacross.

Nous sommes sur notre GR à 10h09 et commençons à monter !! oui !! monter ou grimper !!! car là il y a un sacré dénivelé !! meme sans nos sacs, ça commence à tirer sur les jambes, nous buvons quelques gorgées de temps a autre, faisons des pauses, nous ne parlons pas, nous sommes vigilant avec nos oreilles !!! la progression se poursuit prudemment mais sûrement, des arrêts d'observation, des frayeurs !!! des montées d'adrénaline sur des virage de chemins, à des carrefours de balises, l'observation en marchant se fait très concentré, car la crainte est réelle de voir face à nous une patrouille à pied de trakers.
Nous sommes en train de nous rapprocher du lieu du contact, quand soudain !!! un bruit que je reconnais, celui d'une Jeep !!! putain !!!! c est la débandade !!! on saute sur le coté je dirais même plus !!! on plonge!! car beaucoup de dénivelé !!! nous nous mettons sur le ventre et rabattons nos capuches de nos guerilla DPM, nous apercevons la Jeep à 25m de nous et elle s'arrête !!! un court instant pour changer de vitesse, pendant ce temps là derrière assis un Moudjaedine fixe notre position en balayant de son regard, je le regarde sous ma capuche, mais pas de réaction de sa part, la jeep repart, nous restons immobile pendant 5mn avant de remonter sur le GR, on à eu chaud !!! nous reprenons notre progression, tout en supposant que la jeep amenait notre contact le berger, mais vraiment en supposant car nous n'étions sur de rien et nous nous attendions à tout moment que la jeep pourrais débarouler, nous progressons le plus possible sur le coté du GR, mais pas évident, les chevilles et les genoux dégustes, on à mal, on souffre mais en silence, Nico et moi-même nous nous connaissons et sommes amis depuis près de 20ans !! et nous savons quand l'un et l'autre souffre, on se regarde et on se motive pour être à l'heure et à temps !!! pour le reste de la mission, c est important pour nous on ne veut rien lâché!!!

11h55 à la sortie d'un virage sur le GR, j'aperçois la jeep !!! au loin a environ 200m, je m'arrête brusquement me poste, Nico s'exécute dans la posture, on observe rapidement ou est notre contact , ça y est !!! on le repère !! il est 12h00 pile!! nous nous approchons prudemment en restant vigilant sur un danger potentiel d'embuscade, j'aperçois deux orgas en gilet jaune avec appareil photo, nous les ignorons totalement !! je me concentre sur mon contact je suis à 50m de lui face à lui, il me regarde, je sais qu il est muet et qu'il est méfiant, je lui dis bonjour avec un geste en arabe avec ma main de ma tété au coeur il me répond par le geste, je le met en confiance en lui montrant que je pose mon arme et en écartant mes bras, il me fait un signe de la tête, comme quoi c est bon et me fait signe d'approcher, Nico est derrière moi à dix mètres en position de sécurisation de la zone contact . Notre contact me donne une enveloppe, je le remercie en le saluant et il me fait signe de partir avec sa main... ce que nous faisons...

Nous redescendons rapidement et cherchons un endroit pour se poser, se restaurer, se reposer, faire point carte et prendre le temps de bien lire notre message transmit par notre contact que l'on à surnommer 'Patatrass' !! lol, qu'est ce que l on à pu rigoler et nous détendre avec Nico quand on parlait du vallon de Patacross et bien pour Nico c'était le Vallon de notre berger' Patatras' quelques moments volés de détente et de rigolade....
Nous arrivons vers 15h30-16h à la Colmiane à l aplomb et en face du club de poney, progression effectué derrière les bâtiments de colonie et d'école de neige nous étions à une centaine de mètres jusqu'à l'endroit soigneusement choisi pour traverser la route, mais pas n importe comment, le club de poney était en marche il y avait des enfants, des parents , des vttistes sur parking qui pouvaient nous voir traversé, alors nous avons attendu la pluie qui arrivait avec une petite éclaircie de quelques minutes qui à pu faire rentrer tout le monde sous des abris, dans les voitures nous n'étions plus visible à leurs yeux si nous traversions, ce qui fut fait dans l'instante, nous avons saisi le bon moment et avons sauté dans la brousse mais dans une décharge sauvage au pied du club de poney!! en nous mettant rapidement a couvert pour faire point carte et réfléchir sur la stratégie et tactique de décision à suivre pour la continuité de notre mission, pendant ce temps le ciel se couvre ça sent pas bon ...

Après une trentaines de minutes de pose et surtout de réflexion sur l'action a suivre nous décidons de ne pas aller rechercher nos sacs qui étaient à une distance de 3,5km !! contre une distance de la zone de tir à 1km!! après essai de calculs mais surtout de déduction dans l'observation attentive de ma carte ign d'après les renseignements précis dans l'enveloppe du berger 'Patatrass' ....lol! nous savions que notre choix stratégique et tactique n'était pas sans conséquences.... il nous fallait avant la nuit nous trouver un abri, un point d'observation nous permettant d'avoir certains renseignements afin de mettre au point notre stratégie d'action, je repère sur ma carte un lieu pour un bivouac tactique dans un petit bois avant des habitations, à 17h00 nous étions discrètement et prudemment arrivé sur notre lieu de bivouac, le temps commençait à changé sérieusement, on commence à arrangé notre espace de bivouac à se camoufler dans une terre et végétation humide avec les précédentes éclaircies, nous avions pris le soin le matin de prendre dans nos sacs, des effets chaud dans nos guerillas, bonnet, gants laine, cagoule kaki d'inter, veste étanche artkis, shemag, avec un second sursac étanche camo pour nous apporter un peu de protection contre l'humidité... peine perdue!!! tout ses petit équipements étaient pour nous tenir chaud vous l'avez bien compris !!! parce que nous n'avions plus rien !!! plus d'eau, plus de vivres, nous étions un couple de couche tout nu !!! lol !! et nous pensions à 'Patratas' pour nous remonter le moral...

Vers 19 heures nous apercevons sur la route du terrain de foot, trois véhicules militaires !!! 2 jeeps et 1 petit transporteur de troupes en mouvement et en colonne, on les voient arriver en direction de la clairière et cela confirme nos déductions, nous avons la confirmation visuelle de la zone de tir. Le temps est menaçant et se couvre de plus en plus, à l'horizon nous voyons des orages et l on se dit que cela va être pour nous, p.... ça va être la M.... on va déguster et en plus de cela la faim se fait sentir cela va être long avant notre réveil à 4h45, mais sans petit dej !!! rien ! nada ! alors je commence à rentrer dans mes improvisations et commence à expliquer à Nico qui me regardait avec des yeux rond et un léger sourire... parce que mon Nico me connaît...j'avais tout simplement, mais tout simplement hein! envie de m'infiltrer sur le campement ennemi pour une mission avec nom de code : 'BOUFFE' après multiples réflexions et voyant ce temps changé, la nuit qui commençait à se poser gentiment sur Saint Dalmas, nous avons préféré assumer nos décisions ainsi que nos actes, nous décidions de ne pas bouger et de rester tranquille dans notre trou...

Le ciel gronde, couvert, tombé de nuit, ça y est l'orage pète!! mais ça tombe comme jamais, l'eau nous protège un court instant cela traverse la guerilla en dix minutes la tenue guerilla complète est trempé ainsi que nos jambes cela dégouline dans les chaussettes malgré nos guêtres goretex, le buste à été simplement humide avec notre effet tactique 'Armor' qui malgré tout réglait la chaleur, nous avions protéger tout notre petit matériel dans diverses pochettes étanches dans nos nombreuses poches de notre veste de combat guerilla, là dessus aucun soucis, malgré l'orage qui à duré un moment et ça tombait mais ça n'arrétait pas.... au secouuuurrrsss. l'orage s'est arrêter vers 20h30 il me semble, (veuillez m'excuser pour les horaires), dans une très bonne humeur nous faisons le point des dégâts corporels suites aux petites inondations, rien de grave !!!! on est pas mort !!! c'était sympa !!! et là !!! on regarde un peu la montre et on se dit encore 6h30-7h00 avant de partir sur notre zone de tir, on bouge, on cherche la meilleure position et l on commence à fermer les yeux, mais se rouvrent très vite au moindre bruit de véhicule surtout de 4x4 !! j'observe, pendant ce temps Nico figé telle une statut et emmitoufle jusqu'au yeux capuche sur la tête, le silence autour de nous, on entend de part et d autre des gouttes d'eau, pockés sur nos guérillas, les ventres gargouilles, j'ouvre la bouche pour prendre des gouttes...ça y est j'pete une caraffe j'me prend pour Bear Grylls!! ancien SAS de sa Majesté et qui fait 'seul face à la nature'

j'ouvre mes yeux vers 2 heures des crampes dans les cuisses commencent à faire mal, la température est tombé je suis tout humide et commence à avoir froid on se recroqueville comme des foetus pour essayer de conserver la chaleur mais quand on à froid on à froid !!! alors Nico fait des pompes et moi-même des abdos mais des abdos de vieux tant bien que mal je vous rassure lol ! , on bouge nos membres comme on peut, on s'étire aussi cela nous fait du bien, dans ma poche j'ai un tube d'arnica en homéopathie j en prend 10 granule !!! je refais un point carte pour étudié par quel coté on va arriver pour notre progression, deux options s'offraient à nous : 500m tout shusss devant nous ou alors par Saint Dalmas par la route distance 1km, nous prenons la seconde option 1km !! 4H30 !!! debout !!! point carte !! jusqu'à la zone de tir, consignes à tenir entre nous au cas ou ! voiture ou personne repéré dans la rue!! et puis une progression dans les rues d'un village de nuit, le top pour nous! non mais revenons si vous voulez bien à notre choix, choix de rapidité dans l'action et de sécurité mais également éviter les chiens nombreux au caravaneige !!! qui jappent au moindre bruit...nous savons bien que la rapidité dans une action n est pas forcement victoire... nous sommes maintenant sur un itinéraire route dans Saint Dalmas et nous sautons sur les cotés les jambes tirent mais alors !! pas du tout froid et vite chaud hummm ça fais du bien mais la tension est là d'être découvert par des trakers embusqués. Nous arrivons derrière le terrain de foot le long de la route sur le bas coté nous bifurquons sans perdre un instant jusqu'à la lisière en la suivant jusqu'à la clairière nous nous arrêtons avant de rentrer dans le bois a 200m, la progression dans le bois ne nous pose aucun problème de bruit sous nos pas car le sol est très humide aucune végétation craque à notre passage mais nous restons vigilant, nous arrivons sur zone à 5h15 à 100m de la zone de cible.

On rampe sur un sol mouillé sur une trentaines de mètres, nous avons en visuel le camp avec il me semble 6 ou 8 ennemis qui tournent, assis autour du feu et qui attendent l'arrivée de l'émir, ils commencent à s'agiter un peu à tirer sur des bâches à essayer leurs armes, un qui s'éloigne pour aller prié, l'immersion était bien là, on y était. Nico continu sa progression sur le ventre et se rapproche, et s'immobilise pour enfin trouver une position adéquat, moi-même étant à environ un dizaine de mètres sur son coté gauche, prenais le temps de me poster, d'observer l'agitation de plus en plus perceptible... ça y est !!! les véhicules arrivent avec l'émir, ils se garent au milieu du camp, pret à partir au cas ou !! nous entendons des cris de joie des 'Allah Akbar' quand l'émir descend du véhicule, il s'approche de la ligne de tir de Nico à environ 45-50m il est 06H03 à ma montre et là j entend un premier tir et une reponse immediate d'un garde 'Contact'!! un deuxieme tir ou l'on entend tout les deux un POC sur le carton de la cible , l'émir est immediatement evacué avec sa protection de soldats qui repartent dans les vehicules, d'autres restent sur le campement et reçoient l ordre de le démonté.

A cet instant nous ne voulons pas perdre de temps mais nous restons immobile pendant deux minutes en attendant que les véhicules soient partis et que les autres gardes soient tous occupés à démonter leur campement, c'est ensuite que nous commençons notre exfiltration, dans l'adrénaline, la douleur dans les jambes, essoufflés, nous n'en pouvons plus, le jus qui nous reste est en train de nous lâché, mais là le mental va joué et nous motivé à aller jusqu'au bout, nous progressons sur un dénivelé de fou, je n ai jamais vu cela et ne l'ai jamais fais!!! essoufflé nous nous arrêtons toutes les 30secondes environ tout les 10metres, je me retourne pour couvrir nos arrières, mon arme me pèse en épaulant pour viser, mes bras sont lourds et me font mal, on s'encourage mutuellement, Nico n'en peu plus...je n en peu plus... au bout de 250m-300 mètres d'enfer nous tombons sur un GR !!! on récupère 2mn le temps que je fasse un point carte pour nous situer, à ce moment là mouvement brusque de la tête de Nico qui vient de repérer un contact non identifié qui monte dans notre direction et qui va arriver dans les 30 secondes à la sortie d'un virage, nous n'avions plus la force de sauter, plonger, gambader sur 10metres en contrebas, je met mon sélecteur en mode rafale le doigt légèrement sur la détente prêt à tirer!! épaule en mode combat et... et... un marcheur!! je baisse mon arme immédiatement, remet mon sélecteur de tir en mode sûreté, p.... ouf on à eu chaud !!! le marcheur nous croise on se dis bonjour en toute courtoisie avec sourire et on se 'CASSE'!! (excuser moi de cette expression) nous prenons la direction par le GR qui descendait et en passant par les bois en direction de la balise 75 qui nous remettait sur le chemin en direction de nos sacs à la balise 96 mais avec moins de précipitation et de rapidité car c est souvent dans ces moments là de fatigue extrême accompagné d'une grande adrénaline, que la vigilance est moindre et que les accidents arrivent ou une élimination bête au carrefour d'un chemin...

Dernière ligne droite pour retrouver nos sacs dans notre zone de sécurité, la progression fut lente, soigneuse mais fatiguante, je n'avais plus de force pour lever mon arme au cas ou! mon arme était accroché sur mes sangles de devant de mon brelage, à 50m de la balise 96 je décroche mon arme de 3kilos500, nous nous postons en observation 2mn pour écouter et observer, mais rien calme plat, nous décidons de nous lancer une dernière fois en courant sur 20m sur le chemin et bifurquons sur la gauche pour aller retrouver nos amis, nos sacs, qui étaient protéger et camouflés par des branchage de végétation, arrivé sur zone à ma montre 7H35, nous nous jetons sur notre petit dej, nos réserves d'eau, on mange, on se restaure, on se repose, des véhicules civils passent à une trentaine de mètres de nous, sans aucun problème car nous étions sous des gros sapins épais. On commence à savourer notre petit dej et tout ce qui va avec....thé chaud, gâteaux, barres énergétiques, cachets pour la douleur avec de la bonne eau fraîche...

Nous savions que notre exfiltration était prévue au poste frontière par un groupe des forces spéciales à 12H30! ce qui nous ennuyait un peu car nous avions de la route et des kms!! près de 550. Nous demandons et faisons un compte rendu par SMS sur le portable de l'organisation en lui proposant une exfiltration à 9h, 10h, ou 11h , l'organisation nous répond pas de soucis se seras pour 10H00. Nous sommes soulagé et content pour faire les deux derniers Kms qui seront faient mais un peu ! juste un petit peu en ayant mal car du à nos sauts et plongeons nombreux sur les cotés des chemins ou routes, on va dire que la cheville gauche de Nico, et mon genoux gauche on commencé sérieusement à être douloureux quand on à remis nos amis les sacs à 8h35 sur le dos !! nous n'avions pas du tout envie de déclenché le code de sécurité 'Babylon' pour des broutilles de chevilles et de genoux !! nous étions au bout!! nous faisons une courte pause à la balise 125 et nous repartons pour les derniers 900m avant le poste frontière, nous arriverons en avance à 9h45 sur un choix de nous deux car nous n'en pouvions plus!!! nous n'avions plus de force avec une douleur intense, nous continuons à marcher l'un derrière l'autre, je décroche mon arme une dernière fois je l'a met en mode rafale, nous sommes à 10 mètres du poste frontière en marchant tout simplement et j'ai devant moi 4 ennemis le dos tourné en pleine discussion qui ne nous voient même pas, passer à 5m d'eux pour aller dans le poste frontière, je marmonne avec mes lèvres sans qu ils m'entendent 'pan pan vous êtes tous mort', j'aperçois sur le perron de l entrée les bras écartés et étonné de nous voir 'Wallid Moktar' mais qui se rend compte que l on est arrive à bout, il me demande si ça va, il nous acceuil et nous félicite gentiment du challenge que l on vient de faire et de terminé.
Nous sommes mit à l'abri dans le poste dans la pièce du fond, il est environ 9h55, quand un dernier assaut des forces spéciales arrive et tue tout les ennemis pour nous exfiltrer en véhicule jusqu'au QG bunker.

Total km parcourut à pied !! 25,600km avec un dénivelé en négatif de 2300m.

Conclusion heureuse... et surprise!!!

Nous apprendrons à notre grande surprise !! par ONE SHOT dans sa jeep que nous étions le dernier binome en compétition depuis le samedi milieu d'après midi !!! Nicolas et moi-même étions loin, très loin de penser que nous étions les seuls et derniers en vie pour cette opérations et les seuls et derniers compétiteurs pour ce Challenge !!! nous contenons notre joie, nous sommes gentiment acceuillis Nicolas et moi-même dans la jeep de One Shot quand on arrive au bunker QG par des applaudissements, des félicitations, par tout nos collègues snipers ayant participé au challenge, tout les acteurs trakers qui nous félicitent avec joie et sourire en nous disant, vous avez gagné, vous avez mérité ce challenge, bravo à vous deux!! Nico,Ludo!!. On n'en revenait pas !! on nous invite à prendre un verre et à manger !! c est super!! on y croit pas !! je m'approche du Mat de leur couleur ou était fixé le fameux trophée de la plume blanche!! (j'ai pris une Photo je l'a mettrai à la suite de mon RETEX) et sous le Trophée la cible de l'émir que l'on avait abattu!!!... je m'empresse de regarder les deux tirs de Nico, et là grande surprise!!! aucun impacts!!! sur la cible, rien! nada! walou! malgré le poc entendu par Nicolas et moi, sur la zone de tir!! et l'on vient nous dire que le premier tir est tombé à coté de la cible et le second dans la main de ONE SHOT !!! je me dis et fais la réflexion suivante à Nicolas!!! mais One Shot était en carton ?? Une déception amer m'envahis et avec humilité et gene je dis à un quelque uns des collègues présent avec qui je discutais, nous ne pouvons accepter ce Challenge, nous loupé la cible !! et toutes les personnes présentes nous ont dis mais vous l'avez mérité !! parce que vous l'avez fait et vous l'avez terminé seuls tout les deux!! j'étais un peu gêner et pas bien, Nicolas ne disais rien, on se regardais et on se comprenait sans se parler, on était fatiguer, on en pouvait plus.

Le rassemblement est organiser par ONE SHOT (Stéphane, président des Awacs) qui s'exprime avec ses remerciements pour tout le monde, ses félicitations au 22°SAS Nico et Ludo pour ce Challenge, et en terminant par la confirmation d'une 5° édition pour 2013. Il donne la parole à son voisin (Laurent Bordin 'TOMBSTONE') qui commence sont discours et là un grand MOMENT de NATURE HUMAINE EXTRAORDINAIRE DANS TOUTE SA SPLENDEUR !!!!

je cite de ce que j'ai pu entendre car j'étais en retrait et gêner pour ce que j'ai dis plus haut dans mon texte car je savais que nous ne pourrions pas prétendre une seconde à avoir ce Trophée !! pour moi c'était normal nous n'avions rien mit dans la cible. Mais c'est surtout dans la dernière partie de sa phrase de son discours nous concernant Nicolas et moi-même que deux mots dont personne ne s'attendait et encore moins Nicolas et moi-même. Alors je vais vous citer avec toute ma mémoire que je peux avoir mais peut être pas avec toutes les phrases ou les mots a la bonne place, mais je suis sur !! cher lecteurs que vous allez comprendre...

Je cite donc Laurent Bordin 'TOMBSTONE' : 'Depuis les deux dernières années du Challenge de la plume blanche, 2010 avec 21 binomes et 2011 avec 10 binomes soit un total de 31 Binomes et plus les binomes de cette année, le binome du 22°SAS Nicolas et Ludovic est le seul binome de ces deux dernières années à avoir été le plus loin dans le Challenge de la Plume Blanche!!, mais cette année 2012 ils n'auront pas le Trophée car leur PRESTATION à été INSUFFISANTE.

Merci à tout nos lecteurs d'avoir lu notre RETEX, je vous laisse le soin de votre avis personnel, je joindrai des photos au fur et à mesure, sur ce post.

Cordialement et Milsimement Ludovic et Nicolas.

QUELQUES PHOTOS: (Veuillez cliquer sur les liens pour voir la photo)


http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc_1610.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00224.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00160.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00161.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00162.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00163.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00165.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00166.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00167.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00168.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00210.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00211.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00212.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00213.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00214.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00215.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00218.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00219.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00220.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00221.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00222.jpg

http://i41.servimg.com/u/f41/14/11/50/62/dsc00223.jpg

_________________
Devise: Force et Courage
Valeurs: Respect et Humilité
Atouts: Adaptation, Domination, Improvisation
Points Forts: Réflexion, Force de Frappe, Efficacité
Principes: Joie, Bonne humeur, Convivialité

avatar
Ludovic42
Fondateur/Webmaster/Chef d'unité 22°SAS/Grade 'Commandant'
Fondateur/Webmaster/Chef d'unité 22°SAS/Grade 'Commandant'

Messages : 2121
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 47
Localisation : RENAISON (42370) loire 42 (Etat Major 22nd Regiment SAS )

http://22e-sas.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum